Un petit détail…

Vous savez, parfois, un petit détail fait toute la différence.

Dans la construction de graphique, il est toujours important de faire débuter les échelles à zéro. Ceci afin d’éviter de faire ressortir des écarts qui ne sont pas réels.

Il faut garder en tête que les graphiques sont utilisés pour que l’information soit compréhensible au premier coup d’œil. 

Si l’échelle ne débute pas à zéro, le lecteur aura une première impression incorrecte et s’il ne regarde pas le graphique attentivement, cette impression pour lui, deviendra la vérité. 

Voici donc une petite démonstration. Regardez-bien le graphique ci-dessous.

 

En regardant cette image, si le lecteur ne tient pas compte du fait que l’échelle débute à 300, il verra :

  • que les ventes de la Région B représentent le 2/3 de celles de la Région A
  • que les ventes de la Région C représentent seulement le tiers de celles de la Région A et la moitié de celles de la Région B.

Pourtant, avec une échelle correcte (voir l’image ci-dessous),  c’est une toute autre histoire que l’utilisateur retiendra.

Pourtant, dans certains cas, le zéro peut nuire. C’est le cas si les valeurs varient très peu les unes par rapport aux autres. Conserver le zéro pourrait nous empêcher de voir les exceptions dans les données.

Ci-dessous, on voit bien qu’il y a très peu de variance dans les données. C’est difficile de voir si une journée diffère réellement des autres.

Par contre, dans cet autre exemple, le début de l’échelle à 90% permet de bien voir que le vendredi, l’application est moins disponible qu’au cours des autres jours de la semaine.

La construction de graphique, comme pour le reste, c’est une question de gros bon sens.

Publicités

Que pensez-vous des tartes ?

Si vous croyez toujours que les graphiques à pointes de tarte sont très utiles et parfaits pour tous vos tableaux de bord, jetez un oeil sur l’article de Stephen Few accessible via ce lien : Accéder à l’article.

Vous y retrouverez quelques exemples démontrant les carences des cercles lorsque vient le temps d’afficher l’information de manière effective et des solutions de remplacement. Pour ceux qui aiment vraiment les cercles et ne veulent pas en démordre, il y a même un exemple de graphique de cette forme qui lui, est effectif. Mais ce n’est pas une tarte !

Bonne lecture !

Qu’est-ce qui cloche ?

J’ai trouvé sur le blogue FlowingData ce matin, une tentative d’affichage graphique qui vaut vraiment le détour. Malheureusement, ce n’est pas parce que c’est particulièrement réussi, c’est plutôt le contraire.

Espérons réellement que c’est une erreur et que ce n’était pas voulu ainsi.

Qu’est-ce qui cloche ? Peu importe le graphique que l’on regarde, les barres blanches et les barres rouge sont toujours identiques.

Dans l’exemple ci-dessous, la plus petite barre a même une valeur plus élevée.

La hauteur de la barre blanche ne change pas, même lorsque la valeur est zéro.

Pour accéder au graphique complet, cliquez ici.